3 choses à savoir sur la formation habilitation électrique

Formation habilitation électrique

En France, le domaine de l’électricité comprend un certain nombre de certifications obligatoires pour les acteurs. Parmi elles, on retrouve entre autres l’habilitation électrique. Il s’agit d’un document qui atteste de la capacité d’un agent à réaliser des tâches suivant les normes de sécurité. Depuis janvier 2012, l’habilitation électrique est justement régie par la norme NF C18-510, conformément à l’article R4544-3 du Code du travail. Aujourd’hui, ce certificat est délivré par des organismes professionnels, qui proposent des formations en la matière. Souhaitez-vous obtenir de plus amples précisions sur la question ? Terminez dans ce cas la lecture de cet article.

Pourquoi suivre une formation ?

Comme évoqué plus haut, l’habilitation électrique fait partie des attestations obligatoires dans le domaine de l’électricité. Par conséquent, l’une des premières raisons de suivre une formation, c’est de se conformer aux textes de loi. Ensuite, il est notoire d’aborder la question des risques d’accident. En effet, il est possible de se former dans plusieurs villes de France. Vous pouvez par exemple de faire votre formation habilitation électrique à Lyon ou dans une autre ville. Grâce à cette formation, le technicien est en mesure de prévenir les accidents. Cela passe dans un premier temps par l’application des gestes basiques, tels que le port d’équipements de sécurité. Au-delà de cet aspect, ce dernier sera capable d’intervenir en cas d’accident constaté sur une personne. Face à une situation d’électrisation, voici quelques actes simples à poser pour porter secours à la victime :

  • couper le courant électrique au disjoncteur ;
  • éloigner la victime de toute source d’électricité ;
  • contacter les secours.

Lorsqu’un tel incident se produit, il est conseillé de retirer les vêtements de la victime, puis appliquer de l’eau à basse température sur les parties brûlées.

Quelques habilitations électriques

En ce qui concerne les habilitations, il faut savoir qu’il en existe plusieurs. Elles concernent principalement les manœuvres, les exécutants et les chefs de chantier. Les formations durent en moyenne 48 heures, relativement aux prérequis demandés pour les postes. À titre d’exemple, l’habilitation BS – BE MANŒUVRE (RECYCLAGE) requiert une attestation de formation à quiconque souhaite y accéder. En dehors de celle-là, il existe d’autres types d’habilitations tels que :

  • l’habilitation BS – BE MANŒUVRE (INITIALE) ;
  • l’habilitation B0 – H0 – H0V CHARGÉ DE CHANTIER (Initiale), etc.

Deux endroits où suivre une formation

Pour rappel, la formation habilitation électrique ne peut être délivrée que par des établissements professionnels. Dans la même veine, ces structures doivent également disposer de la certification Qualiopi, qui atteste de la qualité des cours qu’ils dispensent. Auprès de telles écoles, les apprenants ont la possibilité de suivre les cours de deux manières différentes. La première méthode, et sûrement la plus connue, c’est la formation en présentiel. Ici, le facteur de proximité avec les professeurs joue un rôle déterminant. Il permet entre autres aux étudiants de mettre en application les consignes données pendant les cours. Ils peuvent ainsi rapidement assimiler des techniques de soin comme la réanimation cardio-pulmonaire.

La deuxième possibilité qui s’offre aux intéressés sera la formation en ligne. En plus de garantir la même qualité dans les cours, cette option favorisera un gain de temps considérable pour l’apprenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *